Ghana, décès de l’artiste Ebony : Un homme de Dieu fait des révélations

Le vendredi 9 février dernier, il a publié sur les réseaux sociaux avoir prédit le décès de la star ghanéenne. Le Prophète Nigel Gaisie, fondateur et leader du ministère True Word Prophetic Fire Ministry (TWPFM), a fait des révélations troublantes sur la mort de l’artiste de Dancehall, Ebony Reigns. Cela, dans une interview qu’il a accordée à la presse ghanéenne. Pour l’homme de Dieu, le décès d’Ebony n’est pas naturel. Deux personnes sont à la base de la disparition de la chanteuse.

« Dieu m’a révélé qu’Ebony ne vivra pas au-delà de 24 ans. Il m’a aussi révélé les noms des deux personnes en cause. Je lui aurais donné les noms et aurais pu l’aider à éviter cette tragédie, si elle était venue me voir ». A-t-il déclaré sur les ondes de la radio Accra FM. Puis, d’expliquer que la prophétie lui est venue sous la forme d’un songe. « J’ai vu la défunte Suzzy Williams, et quelques instants plus tard, l’image de Suzzy a changé en celle d’Ebony ». Pour le Prophète Nigel Gaisie, ce rêve signifiait que l’artiste Ebony allait suivre le chemin de Suzzy, décédée en 2005, à l’âge de 23 ans, dans un accident de voiture.

Poursuivant, il a ajouté : « Dieu m’a révélé les deux personnes responsables : l’une est sa tante, l’autre, un grand acteur de l’industrie musicale. Mais il est regrettable qu’elle ne soit pas venue parce que c’était évitable ». Répondant à la question de savoir les raisons pour lesquelles il n’a pas intercédé en sa faveur, l’homme de Dieu a confié : « Certaines prophéties ont besoin de l’implication des personnes concernées pour être évitées ».

Pour rappel, Ebony est décédée le vendredi 9 février 2018 dans un accident sur l’autoroute Sunyani-Kumasi. Ses deux accompagnateurs (son ami et assistant personnel, Franky Kuri, et son garde de corps, Francis Atsu Vondee) ont également péri dans cet accident.

Plus d’articles sur AbidjanShow.com

Commentaires

commentaires

ultricies ut ut Lorem Praesent venenatis adipiscing leo. luctus consectetur nec